REPARATION

REPARATION-ENTRETIEN

Les instruments du quatuor sont fragiles. Ils sont constitués de 80 pièces de bois tendre, érable et sapin, dont la plupart n'ont que quelques millimètres d'épaisseur. Pourtant certains ont plus de quatre cents ans. Que faire pour préserver son instrument?

Ce que vous pouvez faire vous-même:

  • Avant de jouer, vérifiez que le chevalet soit bien perpendiculaire à la table. S'il ne l'est pas, essayez de le redresser en prenant appui sur l'extrêmité de la touche et sur le cordier.

  • Après le jeu, détendez l'archet et essuyez la colophane qui s'est déposée sur la table à l'aide d'un chiffon doux.

  • Changez vos cordes au moins une fois par an. Même si elle ne casse pas, la corde se fatigue (on dit qu'elle se vide). Pour ce faire, n'enlevez qu'une corde à la fois, que vous remplacez aussitôt par une neuve. Si vous enlevez les quatre en même temps, vous enlevez la pression sur la table et l'âme risque de se déplacer, ou de tomber, ce qui est catastrophique pour la sonorité. Sur la cheville, enroulez la corde depuis le trou contre la paroi du cheviller, de manière à tirer la cheville vers l'intérieur.

  • Si votre instrument ne sert plus pendant longtemps, détendez légèrement les cordes( deux tons environ) et stockez-le dans une pièce tempérée: pas au grenier, trop sec, ni à la cave, trop humide.

Ce que vous ne devez jamais faire vous-même:

  • Ne nettoyez jamais votre instrument avec de l'alcool ou un solvant. vous abîmeriez irrémédiablement le vernis. On ne revenit jamais un violon: il perdrait toute valeur. Procurez vous de la popote spéciale auprès de votre luthier. Mieux vaut prendre l'habitude d'essuyer son instrument après le jeu (voir ci-dessus).

  • Ne cherchez pas à règler vous-même votre instrument: pour déplacer l'âme, il faut un outil spécial et une solide expérience. Vous risquez d'abîmer les bords de l'ouïe, ou pire de provoquer une cassure d'âme, catastrophique pour la sonorité et la valeur de votre bien.

 

Que faire pour améliorer un instrument?

Plusieurs pièces peuvent être changées pour améliorer la sonorité: le chevalet, dont la qualité du bois et la découpe sont primordiales (compter 75 à 120 € pour un violon, le double pour un violoncelle). L'âme, ensuite, dont la place et la longueur sont déterminantes (à partir de 50 € pour un violon, 90 € pour un violoncelle). Enfin, on peut ouvrir l'instrument et changer la barre qui peut être fatiguée. Cette opération est plus compliquée et coûte de 1000 € (violon) à 2000 € (violoncelle), voire plus selon l'âge et la valeur de l'objet.

 

haut de la page

this page in english

retour à l'accueil